Le braquage de l’armurerie de Carmaux

« Ce mardi s’ouvre devant la cour d’assises de la Gironde le procès du braquage de l’armurerie de Carmaux, survenu en mai 2015. Seul l’un des deux accusés sera jugé, son acolyte étant mort dans sa cellule en 2016.

Il dit n’avoir «aucun espoir» dans la justice. «Je n’attends rien de ce procès», lance, amer, Khalil Ben Slima.

L’armurier de Carmaux qui s’est fait braquer en mai 2015 ne comprend pas que le procès de ses deux malfaiteurs, François Décline et Jean-Pierre Jourda, n’ait pas eu lieu plus tôt. Il ne comprend pas non plus comment des braqueurs multirécidivistes et condamnés à plusieurs reprises aient pu se retrouver devant lui et lui arracher un fusil à pompe.

«La justice n’a pas été assez sévère avec eux», estime-t-il. Son avocate, Me Binel confirme que son client, «malgré une forte personnalité, subit une souffrance quotidienne» depuis ce braquage. «Il a du mal à faire face à son stress post-traumatique et chronique».

[…] Cette affaire a même pris une tout autre mesure quand les enquêteurs de la police judiciaire ont fait le lien avec la séquestration en Espagne d’un riche Toulousain pour lui extorquer de l’argent. François Décline, Jean-Pierre Jourda et d’autres comparses impliqués dans l’enlèvement du Toulousain avaient été arrêtés en septembre 2015 à San Pedro de Alcantara en Espagne ».

https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/06/28/aux-assises-de-la-gironde-un-rentier-trois-voyous-et-des-lingots-d-or_5482409_3224.html

«C’est une affaire d’autant plus complexe que même pendant l’instruction de l’affaire, Décline et Jourda ont refusé de témoigner», ajoute Me Binel, alors même qu’ils ont été identifiés comme étant les auteurs de ces faits grâce à la vidéosurveillance et à des traces ADN. Les débats sont prévus pendant une semaine. Verdict vendredi 5 juillet ».

 

Source : https://www.ladepeche.fr/2019/06/29/le-braquage-de-larmurerie-de-carmaux-au-tribunal,8285904.php

Retour haut de page